Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 13:54

UNE VERSION PAS SI FINALE... 

 

gold-1-copie-1.JPG

 

gold-2.JPG

 

gold-3.JPG

 

gold-4.JPG

 

gold-5.JPG

 

gold-6.JPG

 

gold-7.JPG

 

gold-8.JPG

 

gold-9.JPG

 

 

                                                                                       ENGLISH  VERSION

 

A NOT SO FINAL ONE...

 

Gold-1b.JPG

 

Gold-2b.JPG

 

Gold-3b.JPG

 

Gold-4b.JPG

 

Gold-5b.JPG

 

Gold-6b.JPG

 

Gold-7b.JPG

 

Gold-8b.JPG

 

Gold-9b.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by matreadel - dans mathématiques
commenter cet article

commentaires

FTJ 13/10/2016 14:29

OUPS! Désolé pour le lapsus orthographique /votre nom. Sûrement une émotion profonde cachée...

FTJ 13/10/2016 11:22

Il semble Mr Beurckel que vous ayez pris pour vous la fin de ma réponse répondant à votre commentaire. La complainte qui peut y apparaître tient du passé (de l'eau a coulé sous le pont...) et ne pouvait pas vous concerner. D'autant plus que je vous remerciais de m'avoir répondu.
Avant de voir cette réaction sur le blog, je venais tout juste de surfer sur des sites vous concernant et commençais à demander si je n'allais pas vous envoyer d'autres calculs. Mais bon, actuellement je suis moins régulier. Je suis conscient qu'à votre niveau vous êtes très occupé comme vos confrères et ne me suis pas fait d'idée. J'ai noté votre adresse mail et lorsque je serai prêt à communiquer sur autre chose, je penserai à vous.
Par ailleurs, votre 1er commentaire en utilisant "amatrice" se trompe de genre. Suis homme. Même s'il y a Xieurs siecles mon nom (Francillette, originaire des Antilles française 971) était un prénom; je vous l'accorde. LOL

Bonne continuation à vous aussi

burckel 13/10/2016 08:53

Cher Francillette,
je ne cherche pas à dénigrer votre travail. je cherche à le comprendre et à vous aider.
je comprends encore moins votre éclaircissement que votre travail initial.
essayez de faire un effort pour être simple et limpide.
si, comme vous le dites, votre méthode fonctionne, elle doit alors pouvoir rentrer dans le cadre des formalismes mathématiques. Il n'y a rien de non standard dans ce que vous faites.
Concentrez-vous sur ceci :
montrer que si la conjecture était fausse, cela conduirait à une contradiction.
en d'autres termes, pour la propriété F(N) suivante
F(N) : N>=6 et pour tout nombre premier P impair avec 3<=P il vous suffit de montrer que F(N)==>faux

voilà, j'espère avoir été assez clair pour vous aider
essayer de l'être aussi...cela vous aidera
regardez nos travaux sur www.sigle.space

bon, désolé mais je n'aurai plus de temps à vous accorder.
bon travail et bon courage.

burckel 05/10/2016 16:09

Bonjour Francillette,

votre approche est pas mal....j'ai eu une approche du même "goût" mais plus poussée car je suis mathématicien. Le problème dans votre preuve c'est que :
a) une fois vous supposez la conjecture vraie et déduisez une relation V
b) une fois vous supposez la conjecture fausse et déduisez une relation F
c) ensuite vous montrez que la proposition P=V et F est fausse....c'est un peu normal non ?

L'idée de faire une raisonnement par l'absurde est bonne. L'idée de voir les paires est bonne.
Regardez nos travaux sur www.sigle.space

bon travail....C'est bien pour une amatrice (au sens noble du terme)

FTJ 12/10/2016 19:22

Merci pour le commentaire. Je ne pense pas que ma démarche ait été comprise.
Il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit de vérifier l'impact de l'exactitude ou non du fait mathématique sur l'idée, à mon sens originale, consistant à établir les propositions (8) et (9) bases de la démonstration, en imaginant ce qui se passerait logiquement entre des (p1)i et (p2)i donnant (S) par addition.
Avant (8)et(9)
Lorsque j'imagine dans un premier temps la proposition étant fausse (après la question demandant s'il peuvent TOUS s'éviter), il s'agit de constater, sans démo parce que logique à écrire dans le cadre de l'analyse des couples imaginés, qu'on aurait que des composés. Cette entame n'est pas la démo... Je ne dis pas - regardez! si c'est faux P1 + P2 =composé et que je l'ai démontré en tant que tel.
Ensuite! en établissant les équations (8) et (9) logiquement suivant le biais de couples "images" donnant (S) par addition, je cherchais à voir les conséquences mathématiques qu'on obtiendrait. J'ai les ai développées, en faisant preuve à mon sens de bon sens, sans savoir que j'allais aboutir à l'indice (i)>1/2 et donc au minimun=1 /contexte des entiers; le tournant ayant été d'établir la remarque 1.
En constatant cela je ne pouvais qu'avoir l'impression d'avoir atteint qque chose d'exact puisque le numérique le disait...en cet indice ne pouvant être nul et confirmant alors l'existence d'au moins un couple donnant la somme.
La démo par l'absurde qui suit après (11) est une subtilité qui pourrait très bien ne pas exister; mais j'ai trouvé cela beau! de par la contradiction qui confirme du même coup la proposition que l'on considère exacte et que l'on cherche à prendre en défaut. Cela toujours dans une logique de raisonnement de relations issues du comportement que devraient avoir les couples (p1,p2).
Je ne démontre pas successivement 2 propositions opposées. P=F, en amont de la démo numérique est à la limite une écriture gratuite qui aurait pu être utilisée si cette démo avait aboutie à autre chose que (i)>1/2.
J'estime avoir été logique et n'ai rien prémédité en suivant tout simplement le cours de l'application mathématique de mon idée de départ '(pas vu ailleurs!).
J'ai eu deux commentaires de mathématiciens qui 'ont daigné répondre. Le 1er (très connu dans les média...) m'a dit /mail que trop simple sans plus... et le 2ème m'a fait la même remarque que vous.
Une remarque que j'estime venir de la manière avec laquelle vous lisez les propositions successives en les liant alors qu'il y a pour l'une / conj fausse une constatation d'un (S-P1)=composé qui serait un fait et pour l'autre si Conj=vraie qui commence la démo (après avoir "esthétiquement" raisonnés les intervalles) avec (8 et 9) en donnant lieu à la cascades d'équations aboutissant à (i)>1/2.

C'est un angle d'attaque!
Je ne vais pas me battre pour l'imposer, qui plus est à des gens difficilement joignables qui prennent souvent les gens, hors de leur milieu, de haut.
J'ai bien mieux au niveau mathématiques et que je n'ai jamais exposés sans conter mes autres satisfactions dans des recherches multiples.

MERCI

Présentation

  • : Le blog de matreadel.over-blog.com
  • : impressions et raisonnements mathématiques
  • Contact

Recherche

Liens