Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 10:59

 

   Gödel 1     dit :

 

                   Peu importe les axiomes choisis, on peut formuler des énoncés pourvus de sens

          dont on ne pourra jamais démontrer s'ils sont vrais ou faux.

 

          Commentaire 1 :

      

                   N'est-ce pas là le meilleur moyen de masquer l'incompétence humaine à un certain stade

           de son évolution vers ce que je crois être l'omniscience ?

 

 

   Gödel 2    dit :

 

                    Il est impossible de prouver qu'un système formel mathématique complexe quelconque

            soit cohérent. on ne pourra jamais être certain que le jeu d'axiômes n'entrainera pas de contradictions.

            Système formel  =  " langage qui permet d'écrire des démonstrations algorithmiquement vérifiables "

 

          Commentaire 2 :

 

                  Pourtant, de tels systèmes sont construits et utilisés en permanence dans les mathématiques

             malgré le risque et cela à commencer par l'axiomatique de Péano qui régit

             la majorité des raisonnements dans ce domaine.

 

RAISONNONS :

 

             L'incomplétude d'un système mathématique n'a d'importance que si on tente d'appliquer à un processus mécanique ( qui à l'évidence fonctionne en satisfaisant son créateur...) un PRINCIPE mathématique non démontré mais considéré comme étant suffisamment "VRAI" pour être assimilé à une LOI visant à expliquer le mécanisme en cours.

            Or, le mécanisme étant une somme d'engrenages relayant différentes fonctions,

il faudrait une loi différente à chaque relais.

            Si chacun des passage de relais correspond à une fonction, il faudrait une programmation différente pour chacune d'elle.

            Si de telles programmes existent c'est donc qu'en représentant des fonctions ils expriment le calcul ayant lieu en elles et donc exprime la suite d'engrenages définissant le mécanisme comme étant calculable.

 

            On rejoint la thèse de Church établissant une équivalence entre fonction calculable et fonction programmable ne nécessitant pas plus que le langage de programmation.

Mais qui selon Gödel 2, peut être incomplet. Il a été admis que la thèse de Church généralisait Gödel 2.

 

            Pourtant,

Les langages de programmations existent en utilisant des liens logiques ne permettant pas d'écrire n'importe quoi et qui suffisent à programmer une multitude d'éventualités qui auraient pu correspondre à l'ensemble de celles-ci si l'esprit humain ne se trompait pas en essayant de les représenter toutes.

   C'est donc l'esprit humain qui les pense  et en représente la limite de part ses propre limites définissant sa compétence; Ce qui rejoint le premier commentaire 1.

 

   La conscience sera-t-elle un jour capable de se représenter l'inconscient ?

         - Il est fort probable qu'alors le sommeil n'existera plus.

 

   Y'a-t-il une limite aux types de calculs auxquels l'être humain peut s'adonner?

       - A mon sens non. 

 

 

 

Même en croyant être éloigné des mathématiques on peut y revenir...

 

  Amusons à analyser l'expression phonétique de " L'HILARITÈ "

    

          Je ne sais pas pour vous, mais mon audition logarithmique me permet d'entendre :

 

                                 " LIER L' ARITÈ "

       

         L'arité étant un mot qualifiant l'ensemble des variables, " LIER L' ARITÈ " signifierait alors

         qu'il est nécessaire que l'ensemble des variables soient liées entre elles.

 

                    -- N'est-ce pas là le rêve de tout Mathématicien ?

                                La recherche de l'algorithme final.

 

         Et le fait que le Destin semble nous le dire à travers les noms de ceux qui peuvent en définir

         le domaine, 

                   -- n'est-ce pas un signe ? pour qui veut entendre et comprendre. 

 

         Et si tout cela était-un calcul du Destin qui lui est  sans limites temporelles et n'a pas de problème

         de calculabilité ?...L'imcomplétude n'étant qu'un stade de l'évolution de la pensée humaine. 

 

 

 

 

                                                          FRANCILLETTE thierry jules

Partager cet article

Repost 0
Published by matreadel
commenter cet article

commentaires

clovis simard 20/01/2013 22:33

les équations de l'amour(fermaton.over-blog.com)

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 31/05/2012 22:55

Blog(fermaton.over-blog.com), No-30. - THÉORÈME DE L'IGNORANCE. - Le fruit de la JUSTICE.

venousto 24/04/2010 17:01


http://phebus.journalintime.com/forum/2009-11-10-lespace-venousto


Présentation

  • : Le blog de matreadel.over-blog.com
  • : impressions et raisonnements mathématiques
  • Contact

Recherche

Liens